Les tatouages de fan, un lien direct avec l’artiste ? Où une façon de dire merci ?


Non classé / lundi, avril 1st, 2019

Comme beaucoup d’entre vous, je suis fan de rap, mais à côté de ça, je suis aussi passionné de tatouage, j’en compte déjà 5 sur ma peau, et de nombreux projets en tête. Notre génération est plus tatoué que jamais. Il m’est donc venu l’idée de parler du lien entre fan et artiste. Le lien qui ne s’efface pas, le lien que l’on dessine ou l’on écrit à l’encre indélébile, à vie, sur notre peau.

De nombreux projets en lien avec le rap me trotte dans l’esprit depuis longtemps et je me disais que je ne devais pas être le seul. C’est donc avec un tweet que j’ai commencé à chercher à rassembler des témoignages de gens tatoués en hommage à leurs artistes favoris. Il y en a eu pour tous les goûts: certains y voient un souvenir important, avec une chanson qui les a aidé à surmonter les coups durs, d’autres, un lien qui les unit à un artiste à qui ils s’identifient. D’autres encore y gagnent de l’assurance ou se sentent mieux grâce à ce tatouage. Ces témoignages m’ont montré que bien que l’on écoute les mêmes sons, nos vies font que l’on s’y identifie différemment ou que notre connexion à un morceau dépend de ce que l’on vit.

Mais tous dans leur ensemble ont gagné en force grâce à cette acte si engagé envers eux mêmes et l’artiste. Certains peuvent y voir du fanatisme, personnellement, j’y vois du respect, de l’amour, et même des remerciements envers le travail d’un artiste qui a su nous faire sortir la tête de l’eau dans les moments compliqués.

Mickael Hubert

J’ai un tatouage d’une rose coupée d’une dague avec écrit « OUTSIDER » en gros lettrage en dessous parce que ma meuf arrête pas de me dire que ce morceau et moi, on se ressemble, et que ça me définit bien. J’suis pas un giga fan de Lomepal, à part quelques sons, mais quand on a fait un break et que l’on a capté que l’on était vraiment bien ensemble, j’suis allé me faire tatouer ça, car j’ai pas arrêté d’écouter le morceau et je me suis senti bien.

J’ai deux tours de bras assez fin avec entre les deux écrit 353, qui est une ref aux sons 353 et Every Other Freckle d’alt-J, c’est un groupe que j’écoute depuis que j’ai 15 ans après qu’une petite fille de Montpellier me sauve la vie, je savais qu’elle était fan et je me suis forcé à écouter le groupe pour avoir un souvenir d’elle et pouvoir me fixer sur quelque chose afin de remonter la pente, avec le temps, j’ai appris à aimer et c’est devenu une grande part de moi

J’ai un tatouage en rapport avec All Eyez On Me de Tupac parce que j’ai beaucoup entendu le son quand j’étais gamin et j’ai commencé à découvrir le rap par lui principalement, un jour j’ai vu un flash dans une vitrine et je me le suis fait tatouer

Gaze

Donc du coup, je vais me faire tatouer good kid m.A.A.d city avec la même typo

Le projet est sorti en 2012 et je pense que c’est l’album qui m’a le plus marqué

Tout d’abord le titre, maad signifie My Angry Adolescence Divided, ça représente plutôt bien l’état dans lequel j’étais à cette époque, d’abord du à l’adolescence : beaucoup de questions sur moi-même etc, et puis à cette époque j’ai perdu une personne de ma famille, ce n’était pas la première que je perdais, et j’ai vraiment vécu toute cette période avec cet album comme exutoire, on va dire

Et puis ensuite, chaque morceau est une pépite, c’est l’un des albums qui s’est le plus approché de la perfection selon moi

Et enfin, l’enchaînement des titres Good kid (plutôt calme, mélancolique et smooth) puis Maad city, beaucoup plus violent, agressif et saccadé qui représente bien tout le paradoxe de cette société exprimé tout le long de l’album

J’ai commencer à écouter XXXtentacion lors de la sortie de son album Revenge (2017) et surtout ce titre incroyable qu’est « Look a Me ! » Etant un ancien fan de Metal, et autres musiques à base de gratte électrique et de textes bien tristes, je suis devenu fan de X, Son personnage, en plus de son flow et de ses écrits, un grand artiste ! J’ai toujours voulu me faire tatouer quelque chose en rapport avec la famille et les liens familiaux qui me sont chères, et fait exprès ou non, j’ai kiffer l’arbre d’X sur son front, entre arbre mort et arbre de vie je ne savais pas trop quelle définition m’en faire puisqu’il me rappel les deux et j’ai trouver l’idée trop stylé.

En plus c’est cet arbre aujourd’hui qu’on retrouve sur la pochette de son dernier album et qui caractérise bien l’artiste (j’ai visé le bon tatouage) haha J’ai décidé pour ma part de le faire tatouer sur la main, j’ai toujours su que j’aurais des tatouages sur tout le corps et commencer par la main je trouvais ça génial, pour un homme c’est un peu mon maquillage le tatouage, voila pourquoi j’ai eu aucune réticence à le faire sur la main, le visage, ça aurais été un autre dilemme et non merci .

Tout ca pour dire que Du coup j’ai mon tatouage faisant lien à la famille et en même temps celui de X en guise d’hommage et la double signification que j’apporte a ce tatouage, arbre mort, me rappel le « liens » que j’avais avec X (si je peut appeler ça ainsi) Celui de la depression ou du mal être genral, auquel j’ai du faire face aussi.. Une histoire d’amour du tatouage, d’admiration pour un artiste, de famille et sentimentale également .

Remix d’un son de Nepal by Gäze

Margaux

Chose promise, chose due, je viens te parler de mon tatouage « hommage » à Disiz. Ca fait maintenant 4 ans que je l’ai. Il a été réalisé par Rémi Frances au shop Clock Work Needle, à Epinal.

Pour quelqu’un qui connait un peu Disiz, le lien est vite fait : un lotus, une nébuleuse, et toutes les significations qui se cachent derrière ça.

Si je devais choisir une seule phrase pour expliquer ce tatouage, ce serait « C’est l’histoire de quelqu’un qui naît dans la merde, qui subit les aléas de la vie, et qui malgré tout, tente d’atteindre la sérénité. Un lotus dans un marécage : cette fleur qui pousse dans le limon, traverse l’eau, et s’épanouit au ciel. » (La Rébellion d’un Cœur – Tetsuo). D’ailleurs, les couleurs de mon lotus ont volontairement été modifiée pour correspondre à celles de celui qui est dans le clip. Le rouge c’est l’amour, le bleu la sagesse, et le jaune, la lumière qu’on porte au fond de nous.

C’est peut-être cliché, mais je n’ai jamais eu peur de le dire: heureusement qu’il y a eu Disiz dans ma vie. Je le pensais déjà il y a quatre ans quand j’ai fait ce tatouage, et j’en suis toujours convaincue maintenant. Dans tous ses albums, j’ai su trouver du réconfort, de la force, de la rage, de l’engagement. J’ai appris de ses choix, de ses tournants, de ses tourments. Il m’a fait me questionner, m’intéresser, me forger une opinion. Je me suis retrouvée dans sa vision de l’amour (Nébuleuse, Khadija, Les Bienveillants, Lyly…), cette rage d’aimer qui surpasse tout. C’est pour ça que j’ai choisi de représenter une nébuleuse autour de ce lotus. C’est une lutte portée par l’amour.

Je l’ai vu trois fois en concert, et à chaque fois j’ai vécu un moment unique. Il passe d’un style à un autre, d’une ambiance à une autre, et c’est génial à chaque fois. J’ai eu la chance de le croiser à la fin de ses concerts et c’est vraiment une personne qui semble aussi vraie en face que dans ses albums. Il ne ment pas, et c’est ce qui fait que je n’ai jamais regretté ce tatouage. Il reste vrai, et n’a pas peur de présenter ses différentes facettes, ses contradictions. C’est le chemin que je veux suivre aussi.

C’est pour toutes ces raisons, et bien plus encore, que j’ai choisi de lui dédier un morceau de moi, à vie.

Alana

Tatouage 1 :

  • J’ai un tatouage à l’intérieur du bras gauche, au niveau du coude, avec écrit « J’ai passé des nuits à chercher qui j’étais »

J’ai pris cette phrase dans le morceau «Drapeau Noir» de Lord Esperanza, un talentueux rappeur de 22 ans, qui a déjà sorti 4 EP, et qui travaille actuellement sur son premier album avec Majeur Mineur, son producteur qui est vraiment talentueux aussi.
J’ai pris cette phrase car Lord Esperanza a réussi à résumer en une phrase ce que je pensais en plusieurs.
La signification pour moi, c’est que j’ai eu assez de périodes sombres et compliquées dans ma vie, et c’est souvent la nuit que je pensais à tout, que je n’arrivais pas à dormir et que je réfléchissais à pourquoi les problèmes s’enchaînaient, pourquoi je n’arrivais pas à les gérer. Et j’ai aussi beaucoup cherché qui j’étais vraiment dans le fond.

Tatouage 2 :

  • Sur l’omoplate gauche, j’ai un drapeau flottant, avec écrit à l’intérieur «Sur le drapeau noir de la mort»

Cette « phrase » viens également du morceau «Drapeau Noir» de Lord Esperanza.

Grâce à cette chanson, j’ai découvert un poème de Baudelaire intitulé « Spleen » : « Quand le ciel bas et lourd pèse comme un couvercle». J’ai beaucoup aimé ce poème et plus particulièrement le dernier paragraphe :

« – Et de longs corbillards, sans tambours ni musique,
Défilent lentement dans mon âme ; l’Espoir,
Vaincu, pleure, et l’Angoisse atroce, despotique,
Sur mon crâne incliné plante son drapeau noir. »


Je me suis penchée sur les explications du poème (qui ne correspondent peut-être pas ce que le poète a voulu dire en l’écrivant, mais pour moi un poème, ou une musique à un sens, mais peut-être interprété de différentes manières).
Et l’explication du drapeau noir est donc qu’il fait référence au drap noir du corbillard, et de l’angoisse qui aurait dépouillé Baudelaire de toute vie en plantant son drapeau noir sur son « crâne incliné ». Cette explication m’a vraiment touchée car j’ai perdu beaucoup de personnes en peu de temps, et plus particulièrement une personne dont j’ai vraiment eu du mal à accepter et à m’en remettre et c’est ce que j’ai plus ou moins ressentie dans l’idée du drap noir du corbillard, le calme, l’allure très lente, l’angoisse, les pleurs, la peur, etc.

Puis la tête baissée quand on avance, le fait de regarder le sol, ou même quand on réfléchit assis à une table (bras croisés avec la tête posée dessus, ou la main posée sous la tête pour la soutenir) dans tous les cas que j’ai cité, le crâne est incliné.


Tatouage 3 :

  • Sur l’omoplate droite, j’ai un tatouage avec écrit : «Ma pensée pour ceux dans le ciel»

Cette phrase vient du morceau «KiwiBunnyLove» de Nelick, rappeur qui a sorti 2 EP en solo :
« KiwiBunnyTape «  en Janvier 2018, et « Qui peut sauvez KiwiBunny ? » en Août 2018.

Ayant perdu beaucoup de personnes, j’ai trouvé cette phrase pour résumé ma pensé pour eux, en une phrase général.

Tatouage 4 :

  • Ensuite, j’ai un tatouage au poignet droit avec écrit «OH LORD»

j’ai pris cette gimmick dans le morceau « Oh Lord » de Lord Esperanza.

Pour moi, ce tatouage signifie beaucoup. J’écoute Lord Esperanza depuis ses débuts, je l’ai vu évoluer, et réussir à accomplir ce qu’il voulait faire. Je me suis énormément renfermée dans ses sons à certaines périodes, et ça m’a aidé sur beaucoup de choses. Je trouve que ce garçon est vraiment un exemple. Il m’a beaucoup aidé, il ne lâche jamais rien, il va au bout des choses, il est vraiment très gentil, il aide autant qu’il le peut, et tellement d’autre choses. C’est une très belle personne (autant sur scène qu’en dehors), avec un bon fond, qui mérite vraiment plein de réussite et tout le bonheur du monde.
Pour les personnes qui ne connaissent pas, je vous invite vraiment à aller écouter ce qu’il fait, car il fait beaucoup de choses différentes dans ses morceaux. Il peut rapper comme dans « l’insolence des élus » ou « noir » et peut aussi être plus doux comme dans « Drapeau noir« , « Boulevard » ou « Ce soir ne vous appartient pas« . Et surtout, n’hésitez pas à aller le voir sur scène avec Majeur Mineur, ils donnent vraiment le meilleur d’eux-mêmes.

Tatouage 5 :

  • Pour finir, à la cheville gauche, j’ai un tatouage avec écrit «Relève-toi c’est jamais trop tard »

Cette phrase vient du morceau «Boulevard» de Lord Esperanza.

Comme le dit la phrase en elle-même, il n’est jamais trop tard pour s’en sortir, c’est le dernier tatouage que j’ai fait, car j’avais réussi plus ou moins à me sortir des soucis que j’avais rencontré.

La comparaison peut faire sourire (ou grincer des dents), mais nos aïeux se faisaient tatouer des portraits de Johnny, et toutes sortes de logos de groupes comme Nirvana, RHCP ou encore Metallica, pour les plus connus: c’était ce qu’ils écoutaient et ce qui les rendaient heureux. Notre génération, celle qui a fait du RAP la musique numéro 1, en arrive tout naturellement à suivre cet engagement à vie.

J’ai pu rencontrer des fans qui, en hommage à Lil Peep, se sont fait tatouer le mot « Cry Baby » l’un des A.K.A mais aussi l’un des titres les plus connu de l’artiste. D’autres encore ont pu se faire tatouer le fameux QLF. Mais derrière cet engagement du tatoué se cache aussi le talent du tatoueur. En effet, les tatoueurs qui marchent en ce moment sont issu de notre génération et arrivent à réaliser des œuvres d’arts en hommage à des titres ou des punchlines de RAP. Un tatoueur comme Justelaroche (pour ne citer que lui) a su réaliser un dessin en hommage à la punchline de Népal « Takeshi Kitano quand je souris ».

En bref le tatouage est comme vous le voyez à la fois témoignage de respect , où totem moral. Dans une génération ou le tatouage s’est démocratisé comme le rap , ses cultures qui en leurs temps étaient vu comme dangereuses et hors des cadres normaux de la sociétés ne font maintenant plus qu’un. Si des sujets comme ceux là vous tentes on peut essayer de faire intervenir des tatoueurs voir mêmes des rappeurs!

On en place une pour YARD et le super documentaire sur les Faces Tat des Artistes !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *